Développer sa créativité dès le collège

Ouest-France le 09/10/2018

Les 4es de Noël-du-Fail ont vécu, le 4 octobre, une première expérience professionnelle, encadrés par l’association Innov-EPA. Ce projet était soutenu par le conseil départemental.

Maxime Le Padellec d EPA et une des équipes devant le jury -  voir en grand cette image
Maxime Le Padellec d EPA et une des équipes devant le jury

Pourquoi ? Comment ?

Quels sont les objectifs de cette journée ?

« Ils sont multiples », explique Dominique Thoumyre, principal du collège. Tout d’abord, cette action amène les élèves à coopérer en équipe.

Une douzaine d’équipes ont été constituées à partir d’un tirage au sort, amenant les élèves à travailler sans choisir leurs collègues. C’est aussi un travail de méthodologie car le projet est défini, puis formalisé sur un support (une affiche).

Enfin, c’est un travail d’entraînement à parler en public devant un jury et une cinquantaine d’élèves présents dans la salle. Cet oral constitue un premier entraînement pour les futurs oraux qu’ils auront à passer pendant leurs études.

Comment se déroule-t-elle ?

Les élèves rencontrent du personnel de l’association EPA (Entreprendre pour apprendre) qui utilise des méthodes de travail basées sur des techniques d’entreprises, des personnes du conseil départemental et des professionnels travaillant en étroite collaboration avec EPA. Le matin, les élèves reçoivent une feuille blanche sur laquelle il leur est demandé de répondre à une problématique du quotidien par un projet complet (raison de sa création, regard technique, enjeux, prix, slogan publicitaire…).

« Ce travail fait appel à des compétences complémentaires de ce qu’ils apprennent au quotidien par cette façon de penser, de créer et de s’exprimer en public », complète Mélanie Rault, directrice régionale d’EPA.

Pour quels projets ?

Deux jurys sont constitués. Dans l’un d’eux, Maxime Le Padellec qui travaille pour EPA ; Karine Raspilair, principale adjointe ; Emmanuel Madelin, consultant en ressources humaines et Aminata Bleas-Sangare, référente pour les actions éducatives au niveau du département.

Les élèves en équipes présentent leur projet comme celui des abeilles robotisées ou le poisson-poubelle qui, dans un cadre écologique, nettoie les mers.

Après délibération, un prix coup de coeur a été attribué pour Magnéco, la voiture écolo, pour son originalité, sa forte connotation développement durable et son principe proche du réel (basé sur le système des nouveaux trains japonais), ainsi que Tri Express, un projet de tri des déchets par voies souterraines.

04102018 1
04102018 1
04102018 2
04102018 2
La video : cliquez ici